Sur scène

Devenu volume, le poème rêve encore à de nouvelles métamorphoses, il sait que son génome le prédispose à la scène, à la performance, à l’installation.

L’Arbre Intégral. Conçu avec le chorégraphe Gaël Domenger, le graphiste 3D Axel Domenger et le compositeur György Kurtág Jr, L’Arbre Intégral est un spectacle qui associe la réalité virtuelle avec interactions en temps réel, la danse et la poésie contemporaines, la musique électroacoustique et les interactions sonores – également en temps réel – du lecteur avec sa voix. Après deux ans de travail une version définitive a été donné le 10 février 2017 au pôle culturel Ev@asion d’Ambarès-et-Lagrave puis, en espagnol, à Bilbao et Errenteria dans le cadre du festival Regards croisés.

Fluxus : Fluxus a été mis en scène par François Mauget et le théâtre des Tafurs dans le cadre du festival Demandez l’impossible. Créé en 2012 à Cap Sciences il a été repris au même endroit en mars 2013, puis le 4 aout 2013 sur l’île de Patiras dans le cadre d’Histoire d’ïles. Fluxus existe aussi dans une version légère associant l’accordéoniste improvisateur Jésus Aured et Donatien Garnier. Elle a été présentée pour la première fois au festival Poésie en Ossau en juillet 2014.

MatcH : coécrit avec Eric des Garets Match, est une célébration du rugby en 31 poèmes. Le danseur chorégraphe Gaël Domenger en a tiré un spectacle dans lequel il fait intervenir les deux auteurs – en lecteurs – et l’accordéoniste Jésus Aured. La version définitive a été donné, à l’OARA, en ouverture du festival Ritournelles le 6 novembre 2014.

Une première version avait été présentée le 17 mars 2013 au Marché de la poésie des Chartrons à Bordeaux puis à la maison de la danse d’Artix (64). Un troisième état de travail avait été montré au public le 21 mars 2014 à la médiathèque de Mérignac.

GEANTs : le 20 mars 2011, la performance NANOGIGAS a été jouée au Marché de la poésie des Chartrons puis à Cap-Sciences.

Le Recueil d’Ecueils : hasards de lecture et improvisation musicale, de Saint-Malo à Marseille (CIPM) le Recueil d’Ecueil s’est défié des éléments avec le tubiste Thierry Thibault et le saxophoniste Didier Momo.